Avertir le modérateur

27 juin 2007

Outreau, Burgaud, CSM, Jean-Paul Valat, justice et Airbus

La justice française fait parler d'elle aujourd'hui avec l'affaire Outreau et le Juge Fabrice Burgaud. Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) est mis en cause parce qu'il a chargé un magistrat, Jean-Paul Valat, d'une mission secrète, dénoncée comme illégale par les avocats de Fabrice Burgaud.

Jean-Paul Valat, ce nom nous disait quelque chose. Une petite consultation de l'Internet nous a amenés à cet article de presse où il est question de ce juge, de raison d'Etat et de Norbert Jacquet, le pilote qui en sait trop sur les défauts des Airbus (désolé de parler encore de lui, mais l'actualité ne se commande pas).

Il s'agit bien du même Jean-Paul Valat, qui avait déjà été chargé d'une mission discrète et illégale, faire taire le pilote par l'enfermement en prison, puis dans un centre d'Etat où les conditions de vie répondent à la définition de la torture. Plus de détails.

Rappelons que le CSM est informé de l'affaire Norbert Jacquet. Il en est de même de la Chancellerie.

19 juin 2007

Air Lib - Corbet : la justice contre l'ex-pilote syndicaliste

Le parquet a pris ses réquisitions hier. Jean-Charles Corbet, ex-PDG d'Air Lib, se voit menacé de deux ans fermes et deux avec sursis, une forte amende, des interdictions, des restitutions...

Ses commanditaires, qui ont donné Air Lib pour un Franc au pilote syndicaliste, sans rupture de son contrat de pilote avec Air France, sont déjà oubliés. Les liens avec la faillite de Swissair, qui vient d'être jugée en Suisse ? C'est quoi Swissair ? Circulez, il n'y a rien à voir (les premiers épisodes se trouvent à la page d'accueil, à partir du 4 juin, ci-dessous ou ici).

Au risque de paraître lourds (mais l'attitude de certains pouvoirs à l'égard des pilotes, surtout s'ils ont une activité syndicale, commence à nous peser elle aussi lourdement), nous rappelons qu'un autre ex-pilote syndicaliste, Norbert Jacquet, attend toujours une réponse à sa lettre à François Fillon. A un moment où on parle beaucoup d'Airbus.

17 juin 2007

Le Bourget, François Fillon, Airbus et vérité

Le nouveau président de la République a montré son attachement à Airbus. Les médias ont parlé d'un dossier prioritaire, d'un symbole.

Dans ce contexe, le Premier ministre François Fillon inaugure demain 18 juin, au Bourget, le 47ème salon de l'aéronautique et de l'espace. Une excellente occasion pour nous de rappeler le sort réservé à ce pilote de ligne, Norbert Jacquet, durement sanctionné pour avoir déplu à Airbus et dont la situation commence à être connue hors de France. Norbert Jacquet obtiendra-t-il une réponse à sa lettre à François Fillon ?

Demain, suite du procès de l'ex-PDG d'Air Lib, Jean-Charles Corbet. Nous continuerons à livrer quelques aspects cachés du procès... ainsi que ses liens avec le procès Swissair et ce qu'on en pense en Suisse et en Belgique (les premiers épisodes se trouvent à la page d'accueil, à partir du 4 juin, ci-dessous ou ici). 

14 juin 2007

Swissair, Air Lib, Corbet, justice et Spinetta

On apprend que Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France-KLM est mis en examen pour diffamation non publique en raison de déclarations dans une publication interne à Air France.

Quelques esprits chagrins y voient une opération de diversion ayant pour objet de faire croire que la justice française serait très indépendante, très courageuse et très sourcilleuse, au point qu'elle s'attaque à Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France-KLM, même pour une affaire assez secondaire. On ne peut leur donner tort. Dans d'autres dossiers aéronautiques, plus importants, cette même justice est beaucoup moins regardante. Par exemple dans l'affaire Swissair-Air Lib-Corbet. On peut en juger à la lecture de ces quelques informations concernant Jean-Charles Corbet dans le procès Air Lib actuellement à l'audience au tribunal de Paris, qui permettent de constater qu'à l'étranger on manifeste un certain étonnement. 

08 juin 2007

Air Lib, Corbet, justice et Norbert Jacquet

Coïncidence aéro-judiciaire, Jean-Charles Corbet, l'ex-pilote syndicaliste-PDG d'Air Lib, et un autre ex-pilote syndicaliste qu'on ne présente plus dans les milieux de l'aéronautique, Norbert Jacquet, vont peut-être se rencontrer lundi prochain, 11 juin, au palais de justice de Paris. Pour le second, cela semble toutefois moins grave que pour l'ex-PDG d'Air Lib. Il est en effet poursuivi pour avoir "outragé" l'institution judiciaire et avoir exercé des pressions inadmissibles sur des avocats... parce qu'il réclamait justice (articles 434-24 et 434-8 du code pénal). Pour Jean-Charles, c'est devant la 12ème chambre à partir de 10 heures. Pour Norbert, c'est la 23-II à partir de 13 heures 30.

Autre coïncidence, Norbert Jacquet avait demandé l'audition comme témoin de Jean-Charles Corbet et de quelques autres protagonistes des dessous pas clairs de l'aviation française. Etaient conviés à donner leur avis, entre autres, Michel Asseline, Jean-Cyril Spinetta, Pierre-Henri Gourgeon (N° 2 d'Air France, ex-directeur général de l'aviation civile et ex-conseiller du ministre des Transports), Gilbert Rovetto (pilote, directeur à Air France et ex-conseiller du ministre des Transports) et quelques autres, notamment des membres du conseil de l'ordre des avocats. Ces auditions semblaient justifiées (voir notre info du 4 juin ci-dessous ou ici) Le tribunal a toujours refusé l'audition d'un quelconque témoin, même celle d'un journaliste qui s'était présenté spontanément à l'audience (le tribunal a renvoyé en indiquant qu'aucun témoin ne sera entendu !).

Le Figaro s'étonnait de l'absence d'audition de certains protagonistes dans le procès Air Lib (voir notre info du 5 juin ci-dessous ou ici). La justice française refuserait-elle de voir des vérités qui dérangent ?

06 juin 2007

Air Lib, Corbet, Jospin, Gayssot, Leonzi, Libération...

Dans deux articles, Libération charge allègrement Jean-Charles Corbet et met hors de cause certains protagonistes, notamment Jean-Claude Gayssot et le gouvernement Jospin. Ils ne sont pas très curieux à Libération. Comment un simple pilote syndicaliste a-t-il pu se retrouver à la tête de ce qui allait devenir Air Lib,  avec un investissement d'un Franc et sans rompre son contrat avec Air France, ce qu'il a reconnu à l'audience ? Quelle était cette mission de service commandé que Jean Charles Corbet a toujours revendiquée (voir notre info du 4 juin ci-dessous ou ici) ?

Et, quand Libération parle d'argent versé à un "cabinet d'avocats suisse", on s'étonne. C'est l'avocat Yves Leonzi qui est poursuivi. Cet avocat est inscrit au barreau de Paris (numéro de toque L0307, serment prêté le 17 décembre 1980).

On s'interroge toujours sur le rôle de cet avocat et sur l'avis du conseil de l'ordre à son sujet (voir notre info du 5 juin ci-dessous ou ici).

05 juin 2007

Jean-Charles Corbet, Jean-Claude Gayssot, Jean-Cyril Spinetta...

Aujourd'hui, Le Figaro conclut ainsi un article "Corbet sera encore interrogé aujourd'hui. Curieusement, Jean-Claude Gayssot, l'ancien ministre des Transports, et Jean-Cyril Spinetta, le patron d'Air France, qui connaissent tous les deux bien des dessous de l'affaire, n'ont pas été invités à témoigner."

Rappelons que Jean-Cyril Spinetta fut directeur de cabinet d'un ministre des Transports socialiste, puis PDG d'Air Inter, puis conseiller du président Mitterrand, préfet chargé d'une mission de service public relevant du gouvernement, avant d'arriver à la tête d'Air France. La justice française va-t-elle chercher à en savoir plus sur les dessous évoqués par Le Figaro ? Jean-Charles Corbet sera-t-il interrogé à ce sujet ? Quel a été le véritable usage de l'argent évaporé ?

Pourquoi l'avocat Yves Leonzi est-il poursuivi et qu'a-t-il fait des sommes perçues ? Qu'en pense le conseil de l'ordre des avocats du barreau de Paris, parfois (mais pas toujours) très sourcilleux sur les règles déontologiques ? A-t-il seulement demandé des explications à Yves Leonzi en vue d'une procédure disciplinaire ?

04 juin 2007

Jean-Charles Corbet, Air Lib et mission commandée

On entre aujourd'hui dans le vif du sujet comme l'indique le président de la 12ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, Dominique Pauthe, à l'occasion du procès de Jean-Charles Corbet, ancien PDG d'Air Lib et ancien pilote syndicaliste à Air France.

Corbet ne s'est jamais privé de déclarer qu'il avait bénéficié d'appuis du gouvernement Jospin et qu'il était investi d'une mission de "service commandé". On en apprend un peu plus à la lecture de la presse du jour, notamment Le Figaro, sur les interventions du politique dans la mise en place de Jean-Charles Corbet aux commandes de ce qui allait devenir Air Lib. On pourra noter, pour la petite histoire, que le nouveau PDG s'est empressé d'embaucher à un haut poste Michel Asseline, le pilote de l'Airbus accidenté à Habsheim, déclaré principal responsable du crash. Dans le même temps, un autre pilote syndicaliste croupissait dans des culs-de-basse-fosse pour avoir déplu à Airbus.

Tout ces évènements n'ont évidemment aucun lien entre eux, mais une question nous taraude quand même. Jean-Charles prévoyait-il la distribution gratuite de bananes aux passagers d'Air Lib ? 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu