Avertir le modérateur

22 janvier 2008

Airbus, Boeing : la différence

Après l'accident du Boeing 777 à Londres (ni morts, ni blessés, sauf quelques blessés légers au cours de l'évacuation), l'équipage a été publiquement félicité, même aux Etat-Unis, où mettre en cause Boeing ne pose pas problème. Les enquêteurs du bureau d'enquêtes britannique (AAIB), avec la participation de représentants de Boeing, n'écartent aucune hypothèse. Ils s'interrogent officiellement sur les systèmes de l'avion, en premier lieu les ordinateurs.

Ceci est à comparer au travaux habituels du Bureau enquêtes et analyses français, dirigé par Paul-Louis Arslanian. Par exemple après l'accident de l'Airbus 340 Etihad à Toulouse, le 15 novembre dernier, avec des blessés graves (voir nos infos des 17 et 21 novembre 2007 ci-dessous ou ici).

Airbus, banana republic aircraft ?

Nous rappelons que le gouvernement français est publiquement saisi des méthodes de l'administration française et de leurs éventuelles conséquences.

Commentaires

Bonjour

Je viens de lire les documents que vous citez.

Disons que je n’ai rien contre la panne électronique ou une pollution carburant... tt reste ouvert.

Mais je me demande clairement ce que vous voulez qu'on compare ??
- Le comportement des Bureaux d’enquêtes Accident ?
- Le comportement de l’appareil ?
- Le comportement des politiques ?
- Aux travaux habituels (ce qui reste à définir) ?

Les articles du Times parlent d'experts, pas nécessairement ceux qui font l'enquête. Pour moi, on en est au même point que pour le début du 340 Ethiad. A savoir beaucoup de spéculation de personnes qui ont accès à quelques données. Tout se joue sur les mots, lire « l’enquête s’oriente vers une panne d’ordinateurs », ne veut pas dire qu’on sait que ce sont les ordinateurs qui sont responsables – c’est juste l’hypothèse la plus forte. Il en est de même pour l’A340-Ethiad. Il faut lire et comprendre les articles un peu plus profondément au lieu de les survoler. Exercice difficile qui n'a pas l'air d'être pratiqué couramment chez vous.

Par contre, là où je vous trouve un peu faible en comparaison, c'est que vous ne citez/ne reprenez pas la fin de l'article du Times du lien donné:

"Computer malfunction in 2005 almost caused a Malaysia Airlines 777 to stall, by slowing its airspeed from 270 knots to 158 knots and putting it into a 3,000ft climb. The pilot prevented disaster by disconnecting the autopilot and pushing the nose down. Another glitch last year caused a 777 to lurch to the right over the Atlantic. The captain had to quickly disengage the autopilot."

On ne sait pas si les incidents sont liés, donc je n’extrapole pas, mais pourquoi faites-vous parfois le rapprochement d’incidents avec des appareils Airbus et pas sur d’autres appareils ??


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Bonjour, Oui, nous comparons le comportement des enquêteurs, des machines, des politiques... et nous livrons des faits que chacun peut juger comme il l'entend. S'agissant des "travaux habituels", il suffit de lire la page concernant le BEA, en lien de la note à laquelle nous avons renvoyé. Pour le reste, vos griefs ne semblent pas mieux fondés. Par exemple dans votre conclusion. Nous avons mis en lien l'article qui mentionne l'incident du 777 de Malaysia. Dès lors nous livrons une information sur un rapprochement possible entre les évènements, sans rien cacher.

Écrit par : chuck | 22 janvier 2008

Je trouve ce blog tres partisan et tres anti Airbus. Lobby anti Airbus?


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Nous donnons des informations sur des faits, sur certaines réalités qu'on passe un peu trop sous silence. S'agissant de nos motivations, nous nous sommes exprimés à de nombreuses reprises, tant dans les notes que dans les réponses aux commentaires.

Écrit par : Karim | 23 janvier 2008

Je trouve aussi ce blog partisan mais j'estime que c'est son droit (voir même son devoir).

Je nuancerais la comparaison entre les 2 accidents:
-------------------------------------------------------------
l'accident d'airbus
1. s'est produit en situation de test d'appareil (donc en poussant celui-ci plus qu'en situation commerciale)
2. n'a eu aucun effet sur le transport aérien
3. Semble lié à un problème informatique mais c'est pas très clair...
Donc a été peu suivi par les médias internationaux.
Ceci n'excuse pas le manque de communication d'airbus.

-------------------------------------------------------------
l'accident de Boeing :
1. s'est produit en opération normale avec un appareil en service commercial
2. a eu des conséquences sérieuses sur le traffic Londonien.
3. il est le premier crash pour un avion de ce type (contrairement à l'A340)
4. ne semble lié ni à une erreur de pilotage ni à des conditions météos extrèmes mais à une défaillance moteur ou système.

D'ou une médiatisation beaucoup plus importante.

-------------------------------------------------------------
n.b. : les médias américains n'ont quasiment pas parlé de l'accident d'airbus d'Etihad.

Écrit par : GillesB | 24 janvier 2008

Pour reprendre ce que dit Gilles

Les deux cas sont incomparables.
Tel que les avions sont désignés, les moteurs continueront à tourner meme s'il n'y a plus d'ordre du cockpit aussi bien sur un boeing que sur un airbus. C'est le résultat de la réglementation et des analyses safety qui veut ca (au choix: un moteur qui s'éteind en l'air pour cause de fil coupé ou un moteur qui ne s'arrete pas au sol pour cause de fil coupé... j'opte pour le cas n°2 mais c'est discutable).

Le cas du 777 me semble beaucoup plus préoccupant: deux moteurs qui simultanement ne repondent pas, implique un problème de redondance non respecté ou une segregation materielle/physique non faite. (autre que le kerozen contaminé ou les reservoirs vides).
De là, je pourrais dire que boeing construit des avions dangereux... mais je n'ai pas envie de lutter contre la FAA et le lobbing boeing :-S



Pour le fait que l'accident d'ethiad ne soit pas trés médiatisé, il y aussi plusieurs reponses que l'on peut ajouter à mon avis:
-dans un lieu "privé" (disons que l'on peut dire que c'est un accident du travail spectaculaire), les journalistes n'y ont pas un accés facile (tt comme 98% des employés).
-4/5 blessés
-pas d'interet de la part des dirigeants à en parler - même en interne
(le BEA aurait put ne pas faire l'enquete et il faut penser aux actionnaires :-( )

Pour le 777, le cas est là aussi différent:
-bcp de personnes impliquées dans l'accident
-enquete du BEA obligatoire avec surement une enquete de justice, ce qui implique la communication nécessaire qui va avec.


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. On a bien compris, vous ne souhaitez pas critiquer Airbus et vous minimisez certains faits qui concernent ce constructeur. Et vous dites clairement ne pas vouloir mettre en cause Boeing. Bien. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

UNE NOUVELLE NOTE A ETE OUVERTE (au 24 janvier) SUITE A DES FAITS NOUVEAUX SURVENUS DANS L'ENQUËTE SUR L'ACCIDENT DU 777. Merci de mettre les commentaires sur ce sujet à la suite de cette nouvelle note.

Écrit par : chuck | 25 janvier 2008

Ce site est très partisan.

Des commentaires du modérateur de ce site sur l'accident du A340 d'Ethiad tentaient de montrer que Boeing avait une gestion des moteurs plus sécurisante qu'Airbus car moins automatisée.
L'accident du B777 remet les choses dans l'ordre.

J'insiste sur le fait que l'automanette Boeing ou l'auto-poussée d'Airbus ont sauvé pas mal de situations critiques, et soulage les pilotes dans les phases critiques du vol ou leur charge est élevée.
Maintenant on peut retourner aux vieux câbles et commandes de gaz à papa. C'est vrai qu'il y a quelques décennies l'aviation était plus sûre !?

Autre remarque : sur le crash de Habsheim : un pilote qui fait un passage basse vitesse et altitude avec un max de pax à l'arrière n'a rien affaire dans l'aviation!

La vérité c'est qu'Airbus a imposé le pilotage a 2 et non 3 pilotes, que les pilotes Air France ont fait grève pour cela, et qu'Airbus, pour des raisons purement syndicalistes a subit des procès d'intensions pour leurs avions.


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Nous livrons des faits, des réalités. L'accident du 777 ne remet rien dans l'ordre, il suffit de comparer les taux d'accidents. Nous n'avons jamais prétendu que l'aviation d'il y a vingt ans et plus était plus sûre, ni qu'il fallait revenir aux câbles. Invoquer le fait que l'accident de Habsheim s'est produit à basse altitude et que le pilote (1) n'a rien à faire dans l'aviation pour laisser entendre que l'avion serait hors de cause montre un profond mépris de certaines évidences s'agissant des faits. Airbus n'a pas imposé l'équipage à deux avec l'A 320. L'équipage à deux existait déjà sur le B 737 et le DC 9 et ses successeurs depuis le milieu des années soixante. S'agissant de la composition d'équipage à 2 ou à 3, ou des affaires syndicales sur ce point, nous ne les avons jamais évoqués. Pardonnez-nous, titou, mais votre commentaire est tout simplement fantaisiste.

(1) en raison des doutes qui naissent parfois, nous rappelons que ce n'était pas Norbert Jacquet.

Écrit par : titou | 26 janvier 2008

Question, où peut-on trouver des sources fiables des accidents boeing/airbus.
Existe il une comparaison par nombre d'heures de vol ?(ce qui reste encore une des meilleurs comparaison possible à mon avis).


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Les accidents aériens (jets de plus de cent places) ne sont pas nombreux et, quand l'un d'eux survient, il est en général rapidement connu des milieux aéronautiques. Tous ces accidents figurent en outre sur divers sites Web professionnels et sur les sites d'un certain nombre d'organismes officiels dans le monde. Une précision : en raison du peu d'accidents en croisière, l'usage veut que l'on prenne en compte le nombre de "cycles" (une étape, soit un départ, une croisière et une arrivée). Nous avons récapitulé ces accidents dans nos notes des 26 octobre et 10 novembre 2007 (merci de ne pas poursuivre ici, s'agissant des comparaisons du nombre d'accidents, mais dans les commentaires de la note du 10 novembre, où des explications complémentaires ont été fournies sur le sujet).

Écrit par : chuck | 26 janvier 2008

Je suis tombé sur ce blog par hasard... Je me demandais aussi s'il existait des comparaisons concernant les crashs d'Airbus et de Boeing, et de fil en aiguille je suis tombé sur la note du 11 novembre. J'ai été atterré par la naïve interprétation des chiffres que vous donnez (pourtant un lecteur a bien pris le temps de vous expliquer ce qu'était un écart-type)
Bref, heureusement que personne ne semble tomber dans le panneau.
Quant à moi, j'irais chercher cette info ailleurs...


REPONSE DES ADMINISTRATEURS.

Il est curieux de voir que ceux qui nous dénigrent en serinant les mêmes arguments sans fondement éprouvent le besoin de dire qu'ils ont "découvert par hasard", qu'ils sont "tombés par hasard"... On ne voit ça nulle part ailleurs. Serait-ce parce que, justement, ils ne sont pas là par hasard ? Et pourquoi prennent-ils un malin plaisir à commenter une note... dans les commentaires d'une autre note ? Afin de tenter d'embrouiller une réalité pourtant simple ? Bobby, votre commentaire n'a rien à faire ici. Vous auriez dû donner votre avis dans les commentaires de la note du 10 novembre 2007 (vous commettez en outre une erreur en parlant du "11 novembre", ce qui embrouille encore plus). Pourquoi ne l'avez vous pas fait ? Tout simplement parce que vous saviez qu'il était déjà répondu aux arguments sans valeur que vous avancez !

Bobby, votre démarche est plus que curieuse. En effet, les lignes qu'on trouve juste au dessus de votre intervention sont ainsi rédigées : "Nous avons récapitulé ces accidents dans nos notes des 26 octobre et 10 novembre 2007 (merci de ne pas poursuivre ici, s'agissant des comparaisons du nombre d'accidents, mais dans les commentaires de la note du 10 novembre, où des explications complémentaires ont été fournies sur le sujet)". Bobby, êtes-vous aveugle ou malhonnête ?

LE PREMIER JUILLET 2009 : Nous fermons, en l'absence d'évènements nouveaux, tous les commentaires. Tout a été dit et redit sur tous les sujets abordés. Même la messe.

Écrit par : bobby | 30 juin 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu