Avertir le modérateur

30 janvier 2008

Airbus, les fausses boîtes et Louis Mermaz

Louis Mermaz, ministre des Transports en juin 1988, a été accusé dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace d'avoir "personnellement participé à une substitution d'enregistreurs peu après l'accident" de l'Airbus A 320 à Habsheim. Le ministre a engagé un procès en diffamation qu'il a perdu dans des circonstances qui ne laissent guère place au doute sur les raisons de l'issue du procès.

Il a d'ailleurs préféré ne pas épiloguer sur sa capitulation. Il s'est même fendu, ultérieurement, au cours d'un autre procès où il était cité comme témoin, d'une lettre au tribunal pour expliquer qu'il ne voyait pas ce qu'il pourrait dire.

Quant au juge d'instruction qui menait l'enquête sur les causes du crash, il n'a pas cherché à en savoir plus. Il est vrai qu'il était également maire adjoint socialiste de Strasbourg et qu'il a ensuite été nommé dans une commission municipale parisienne après l'élection de Bertrand Delanoë.

Ce sont des faits. Bruts. Au risque de déclencher la contestation, nous en tirons certaines conclusions, prenant en compte ce que nous avons déjà découvert. Il s'agit bien d'une affaire d'Etat.


Update 31 janvier, 9 heures 20 (CET) : Plus de 24 heures après parution, aucune contestation, ce qui est nouveau. Mais cela va venir, nous n'en doutons pas. Un ministre qui transporte des faux enregistreurs de vol pour cacher des défauts de conception des Airbus, quand même, ce n'est pas rien !

Commentaires

Je ne comprends pas votre affirmation que "le ministre a perdu son procès". Dans l'une des 2 pièces jointes, on lit que les 2 pilotes (Asseline et Jacquet, je suppose) ont été condamnés tant en première instance qu'en appel et se pourvoient en cassation, et ensuite que le ministre se désiste de sa plainte, ce qui clôt l'action judiciaire. Où est-il écrit que Mermaz a perdu? J'ai au contraire l'impression qu'il a gagné 2 fois et a arrêté les poursuites au-delà.


REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Effectivement, vous n'avez pas compris.

1 ) Les deux pilotes du crash de Habsheim sont Asseline et Mazières.

2) Il s'agit d'un procès de Mermaz contre MM. Jacquet en raison de ses propos dans les DNA, Puymartin, rédacteur en chef des DNA, et Laengy, auteur de l'article.

3) Le ministre a fait appel, parce qu'il a perdu son procès en première instance. ON REPETE : LE MINISTRE A PERDU EN PREMIERE INSTANCE ET IL A FAIT APPEL.

4) Le ministre s'est finalement désisté, dans les circonstances rappelées dans la première page en lien, c'est-à-dire au moment de la parution du livre de Jacquet, dans lequel Jacquet revient sur le procès en cours, en précisant que le procès arrive en appel et qu'il maintient et renforce ses accusations contre MERMAZ d'avoir participé aux falsifications, avec toutes les preuves dans son livre.

5) Mermaz n'insiste pas et il jette l'éponge.

Ensuite... reprenez la lecture de notre note après avoir assimilé ce que nous venons de rappeler, qui figurait pourtant clairement dans celle-ci ou dans les deux liens.

Écrit par : Berend | 31 janvier 2008

Je lis: "condamnés en première instance, les deux pilotes avaient vu leur condamnation confirmée en appel.". D'où mon opinion que les deux pilotes ont perdu. C'est sur votre pièce jointe, alors je ne comprends pas votre argumentation, et encore moins agressivité à mon égard.

REPONSE DES ADMINISTRATEURS. Il n'y a aucune agressivité de notre part, mais un simple rappel des faits. Vous vous accrochez à une phrase d'un article de presse, qui rappelle un évènement passé et lointain qui n'a rien à voir avec ce dont nous parlons. Nous parlons d'une plainte de Louis Mermaz contre Norbert Jacquet à la suite d'articles de presse des DNA. Nous parlons du procès opposant Louis Mermaz, plaignant, à Norbert Jacquet, prévenu. Nous parlons de l'issue de ce procès en première instance (Mermaz a perdu et a fait appel). Nous parlons de l'issue de ce procès en appel (celui de Louis Mermaz, plaignant, contre Norbert Jacquet, prévenu).

Bref, en un mot comme en cent, nous parlons du procès engagé par Louis Mermaz, plaignant, contre Norbert Jacquet, prévenu. Si vous voulez parler d'un autre procès, aucun problème, mais, s'il vous plaît, faites-le clairement et sans amalgame.

Écrit par : Berend | 03 février 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu